Le contentement … dans l’incertitude

Vous avez déjà décidé de faire un voyage de deux mois à l’autre bout du monde alors que vous êtes étudiante et que votre mari est au chômage ?

Moi oui.

Ça vous a déjà traversé l’esprit que vous pourriez vous inscrire chez Pôle Emploi et omettre de leur dire que vous partez à l’étranger parce que si vous leur dites, vous n’aurez aucune rentrée d’argent pendant deux mois ?

Moi oui.

D’ailleurs j’y ai même pensé jusqu’à me dire que j’allais faire ça. Oublier de leur dire.

Ça s’appelle mentir, en fait.

Ne pas dire toute la vérité, vous savez ?

J’ai pensé mentir.

Et puis j’ai écrit des articles pour ce blog et je me suis dit que j’étais une belle hypocrite. La fille qui prône une vie simple, le contentement, la confiance, et qui ment à PE pour toucher des allocations pendant son absence ? Ouioui, c’est moi.

Enfin non, c’est pas moi, parce que je ne veux pas être ça, et parce que je veux obéir.

Obéir à ce Dieu qui me dit qu’il pourvoira, et me rappeler qu’il a déjà pourvu. Toujours.

Que sa fidélité est grande et que ça ira. Que je ne dois dépendre que de lui.

C’est tout un apprentissage… Et ça fait du bien à l’humilité de se rappeler à quel point on est tout sale à l’intérieur, à quel point on aimerait s’appuyer sur des choses que l’on voit – comprenez, des chiffres en vert sur la page d’accueil de ma banque – plutôt que de simplement faire confiance et se reposer, à quel point on est long à prendre des habitudes.

Enfin bon, voilà, j’ai failli mentir à pôle emploi, parce que je n’aime pas l’incertitude. Parce que je vis dans un monde qui me fait croire que tout doit être planifié, organisé, millimétré, que sans argent je ne suis rien ou pas grand chose. Mais en fait, il suffit d’un petit pas de côté, d’un regard un peu plus loin, pour faire évoluer l’importance qu’on porte à ça, à ces chiffres sur nos comptes et à tout ce qui concerne l’argent en général. Un petit pas et un regard pour se rappeler que l’essentiel n’est pas là.

Et vous savez quoi, je vous donne rendez-vous en décembre, et je suis sûre que Dieu aura pourvu. Oui ?

1 Timothée 6 v 6-10 : « C’est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ; car nous n’avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter; si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux. »

4 réponses sur « Le contentement … dans l’incertitude »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s