5, 4, 3, 2, 1 …

En quelques jours, Noël est passé, et voilà qu’on se retrouve maintenant à attendre le commencement d’une nouvelle année.

En plus, cette fois, le 1er Janvier est un Lundi, si c’est pas un beau début, ça ! 

Je ne sais pas combien d’entre vous formulent encore des résolutions pour les nouvelles années – il faudra qu’on vous parle des nôtres en Janvier ! Je ne sais pas si vous avez l’habitude de vous y tenir ou pas. Je ne sais pas si vous avez l’impression d’avoir bâclé l’année passée, ni si vous espérez faire mieux en 2018. Je ne sais pas si cette année vous fait peur, ou si elle contient des échéances qui vous réjouissent. Je ne sais pas si vous avez hâte de sortir la tête de l’eau, parce que vous êtes à bout de souffle, ou si vous savez que vous devez vous préparer à plonger à nouveau. Je ne sais pas si votre programme est déjà rempli ou si tout reste à écrire.

Mais je sais une chose … c’est qu’il est toujours temps de prendre un nouveau départ. Pas seulement le 1er Janvier. Pas seulement aux changements de saisons, ou aux grands évènements. Tous les jours. À chaque nouvelle inspiration.

2018 débarque sans nous demander notre avis, et je voulais vous dire : il n’est pas trop tard pour une deuxième chance. Ou une troisième. Ou une quatre cent cinquante-cinquième. 

Je vous l’ai écrit cette année, je crois en un Dieu Fou. Je crois aussi en un Dieu de Grâce. Ça veut dire qu’il pardonne, quand on le lui demande, et qu’il est prêt à les donner, les secondes chances, si on est prêts à les recevoir.

Il fait de belles choses, il n’a pas peur de nos recoins sombres et de nos plaies mal cicatrisées, il répare, il console, il fait du nouveau, et il le fait bien. Il le fait parfaitement !

Il guérit ceux qui ont le coeur brisé, et il panse leurs blessures. (Psaumes 147 v 3)

Je voulais vous dire qu’il n’est jamais trop tard, que ce n’est jamais trop grave, ni trop lourd, que vous n’êtes jamais trop loin ou trop bas : rien n’est TROP pour Lui, et chaque inspiration est une seconde chance. Une occasion de faire mieux, de progresser, d’avancer.

Je voulais vous dire que ce Dieu de grâce vous attend en 2018, qu’il est déjà là-bas tout autant qu’il est ici, et qu’il n’y a rien à craindre.

Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. (1 Pierre 5 v 7)

Les fausses notes de l’année passée, on les oubliera en jouant d’autres notes plus belles à l’avenir. Pour faire mieux, pour réparer et être réparé, il faut avancer. Si le pianiste se concentre sur le doigt qui a glissé plutôt que sur la suite de la partition, la fin du morceau frisera certainement la catastrophe … Le seul moyen de pouvoir avancer sans peur, c’est d’avancer avec le Dieu de grâce.

Alors, que vous ayez besoin de frais ou de nouveau, que vous attendiez 2018 avec impatience ou que votre coeur soit serré à l’idée qu’elle arrive, que vous ayez du mal à pardonner ou que vous pensiez ne jamais pouvoir l’être, que vous ayez besoin d’être réparé ou que vous vous sentiez enfin complet … Rappelez-vous.

Chaque inspiration est une deuxième chance.

Il est toujours temps de prendre un nouveau départ.

Et mon Dieu est prêt à faire toutes choses belles.

Alors vas-y, 2018, arrive ! On t’attend de pied ferme !

 

 

 

Photo by Cristian Escobar on Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s