Huiles Essentielles Do Terra : les belles découvertes

En mars dernier, je vous partageais mon cheminement vers et avec les huiles essentielles ! Et aujourd’hui, je reviens à la charge pour vous présenter celles que nous connaissions peu ou pas, et qui font désormais partie de nos basiques !

Mais avant, quelques précautions !

>Le moins est toujours le mieux. Les huiles essentielles ont beau être naturelles, elles sont puissantes, et il ne faut surtout pas le négliger. Lors d’une convention DoTerra, une aromathérapeute expliquait que la puissance d’une goutte de menthe poivrée avait l’équivalent de l’effet de 28 tasses de tisanes. Donc, tout doux l’agneau !

> Si vous voulez utiliser vos huiles sur vos enfants, les recommandations sont d’une goutte d’huile essentielle pure dans 10 gouttes d’huile végétale. Ensuite, à vous d’adapter à leur âge et leur sensibilité dermatologique. En dehors de cette dilution quasi-obligatoire, certaines huiles sont à utiliser avec très grande prudence et à diluer énormément en cas d’utilisation chez les petits : la cannelle, l’origan, le poivrier noir et le thym notamment (sauf thym à thujanol qui est très doux). Dans le doute, demandez toujours conseil ! N’utilisez pas les huiles essentielles par voie interne avant 7 ans (si ingestion accidentelle, appeler le centre anti-poison). De manière générale, plus l’enfant est petit, plus il est nécessaire d’augmenter la dose d’huile végétale de dilution.

> Les huiles issues d’agrumes sont photosensibilisantes. Attention à votre exposition au soleil lorsque vous les utilisez ! Il vaut mieux carrément éviter, ou les appliquer sur des endroits peu exposés comme l’intérieur des poignets – au risque de tacher la peau de manière irréversible.

> Si vous souhaitez utiliser les huiles lors de votre grossesse et/ou de votre allaitement, de nombreuses huiles sont à manier extrêmement prudemment et à diluer énormément (bois de cèdre, citron vert, copaiba, eucalyptus, toutes les huiles commençant par un M, origan, poivrier noir, tanaisie et vétiver), voire à éviter complètement (basilic, bouleau, cannelle, gaulthérie, romarin, thuya, thym). Encore une fois, en cas de doutes, ne prenez pas de risque et demandez conseil !

>En cas de contact avec les yeux ou de sensation de brûlure sur la peau, ne nettoyez pas avec de l’eau, mais utilisez une huile végétale pour diluer au maximum. L’eau peut aggraver plutôt que soulager.

> Si vous souhaitez utiliser plusieurs huiles d’affilée, ne les mélangez pas : préférez une application par couches successives.

> Lavez-vous toujours les mains au savon après application !

>Enfin, en cas d’utilisation dans le bain, diluez toujours l’huile essentielle dans un support (gel douche, gel moussant …) afin de la disperser.

Voiiiilà, maintenant que les règles de sécurité de base sont établies, c’est parti pour les découvertes !

Le citron à toutes les sauces

Un allié à avoir dans toutes les maisons :

– En cas de maux de gorge ou de problème de digestion, dans une cuillère à café de miel ou au fond d’une tasse de tisane,

– En cas de coup de mou, en diffusion ou en sentant une goutte déposée dans les mains, ça ravigote !

– Pour venir à bout d’une tache de graisse ou de chewing-gum tenace. Eh oui !

Chez moi tout particulièrement : le citron a sa place dans ma gourde au quotidien ! En début de grossesse, quand je me sentais un peu nauséeuse, j’aimais beaucoup boire ma petite eau parfumée … ça fait penser à autre chose !

L’origan, bombe au sens propre

Extrêmement caustique, et donc à ne jamais utiliser pur :

– Sous les pieds ou dans une gélule, en prévention des maladies ou pour les éradiquer ! L’origan est littéralement une bombe antibactérienne, antifongique, anti parasitaire, antiseptique, antivirale, et stimulante pour le système immunitaire.

– Pour éradiquer les verrues !

– Et bien sûr … un cure dent trempé dans la bouteille puis utilisé pour mélanger votre sauce tomate changera vos pizzas à tout jamais !

Chez moi tout particulièrement : avant la grossesse, c’était mon allié pour éradiquer les microbes, massé sous les pieds avant de me coucher ! Odeur de pizza sous la couette garantie !

L’encens, trésor en bouteille

Aaah, l’encens …

– Sur les peaux qui cicatrisent difficilement, il exerce ses prouesses de regénération.

– Son odeur particulière est agréable en diffusion (avec de la lavande et un peu du mélange protecteur, c’est un vrai régal) et efficace pour créer une ambiance de détente et de repos.

– Sur les articulations ou les peaux inflammées, il peut être utilisé en massage pour calmer les douleurs.

Chez moi tout particulièrement : en l’utilisant quotidiennement dans un peu d’aloès vera, mes cicatrices d’acné ont quasiment toutes disparu, et j’ai dit adios aux boutons sous-terrain-hyper-douloureux-qui-squattent-pendant-des-semaines (oui, ici on partage tout). Je suis loin d’avoir une peau parfaite, mais la différence est notable !

Mélange digestif

Il soutient tout le système digestif grâce à un mix de gingembre, menthe poivrée, estragon, fenouil, carvi, graines de coriandre et anis.

Pour les petits ballonnements d’après-repas, lorsque l’environnement est plein de gastro, ou quand les brûlures d’estomac sont déjà bien installées, le mélange digestif est mon mélange préféré.

On peut l’appliquer sous les pieds ou localement au niveau de l’estomac, le diffuser ou le diluer dans une boisson. Alors à tous ceux qui, comme moi, n’ont pas le système digestif le plus performant de l’univers : c’est l’huile qu’il vous faut !!!

Mélange protecteur

 

Celui qui booste mon système immunitaire et me permet de survivre aux microbes déposés partout sur le matériel Montessori … 😉

Orange, clou de girofle, cannelle, eucalyptus radié et romarin : ça sent (fort) Noël. Et même quand, comme moi, on est pas très fan de girofle ou de cannelle, eh bien on passe au dessus parce que mince alors, ça fait une belle différence au quotidien.

Comme l’autre mélange, il est utilisable en massage, dilué dans une huile végétale, en diffusion, ou en interne.

Mais son + infaillible … c’est que dan un peu de vinaigre blanc et d’eau, il désinfectera efficacement toutes les surfaces de la maison : toilettes, douche, cuisine, sols… Plus besoin d’autre produit ménager, celui-ci fait TOUT !

Je sais qu’une étude scientifique a démontré la capacité de ce mélange à contrer le virus de la grippe, dès que je la retrouve j’ajoute le lien ici.

Eh voilà pour les belles découvertes … pour ceux d’entre vous qui débutent avec les huiles, je reviens bientôt pour vous parler des huiles essentielles de base qui couvrent un maximum de problèmes du quotidien.

Rappelez-vous qu’il vous suffit d’un commentaire ou d’un message si vous avez le moindre doute ou une question spécifique à un problème ! Je me ferai une joie de chercher une solution avec vous !

Photo by Mareefe from Pexels