GÉRER SON BUDGET AVEC LA MÉTHODE DES ENVELOPPES

Voilà bien une partie de mon quotidien dans laquelle je n’ai jamais excellé !

Pourtant j’ai grandi avec un super modèle (coucou Maman d’amour !) qui savait toujours exactement combien de centimes entraient et sortaient du portefeuille.

Mais moi, j’ai eu beau télécharger des applis, commencer 37 feuilles de calcul sur l’ordinateur, clairement, je n’ai jamais réussi à tenir sur la longueur.

Toutefois, j’ai l’habitude de dire qu’on peut prendre chaque jour un nouveau départ, et quoi de mieux que la rentrée pour mettre en route de bonnes habitudes ?!

J’ai donc choisi une méthode de gestion de budget et je me discipline de toutes mes forces pour la respecter :

La méthode des enveloppes.

Durant le mois d’août, j’ai répertorié toutes nos dépenses fixes (loyer, assurances, forfaits …) ainsi que le montant de nos dépenses mensuelles (nourriture, loisirs, cadeaux…).

Pour ce qui est des dépenses fixes, eh bien le principe c’est qu’elles ne bougent pas, je sais donc quelle est la constante et combien d’argent part inlassablement (💸) chaque mois. C’est la partie la plus facile du calcul !

Les dépenses qu’on ne prévoit pas vraiment sont plus vicieuses : la valeur une semaine de course peut changer d’une semaine à l’autre, d’une saison à l’autre… Bref, je ne savais jamais vraiment combien d’argent partait dans la nourriture. Ajoutez à ça les petits achats mensuels pour se faire plaisir, les sorties même si elles sont peu nombreuses, les achats non alimentaires mais nécessaires, et vous vous retrouvez à dépenser l’argent que vous n’avez pas sans arriver à mettre vraiment de côté, ou en piochant bien plus souvent que vous ne le voudriez dans l’argent épargné.

Et donc, ces enveloppes ? Voici comment nous avons procédé.

1. Budgétiser combien d’argent vous voulez accorder à chaque poste de dépense

Combien d’argent voulez-vous mettre de côté par mois ?

Combien d’argent voulez-vous dépenser par semaine pour vos courses alimentaires ?

De combien d’argent « de poche » avez-vous besoin pour les achats qui ne seront pas planifiés ?

Combien d’argent voulez-vous laisser dans un restaurant, une sortie ?

Il s’agit d’attribuer à chaque poste de dépense une somme fixe que vous ne dépasserez pas. Bien sûr, vous pouvez vous planter complètement dans l’estimation de vos besoins et adapter le mois suivant. Mais il s’agit de réfléchir rationnellement à vos objectifs d’épargne et de dépense.

2. Attribuer une enveloppe contenant l’argent à chaque catégorie de dépenses

C’est ce qui me plaît dans cette méthode. On dégaine tellement vite notre carte bleue qu’on oublie la quantité d’argent qui est débité. Le fait de tenir l’argent entre vos doigts rend beaucoup plus concrète la somme dépensée.

Les cartes bleues restent donc à la maison ! Au moment où arrive le salaire, nous retirons l’argent dont nous avons besoin et le distribuons dans chaque enveloppe. Ensuite, il ne reste plus qu’à piocher en fonction des besoins dans l’enveloppe concernée.

Ayant pour ordre de me reposer la première semaine du mois où nous avons mis en place cette méthode, j’ai beaucoup plus utilisé la carte bleue que prévu. Les courses au Drive, par exemple, ne permettent pas de régler en espèce. Ceci dit, j’ai gardé une trace de chaque dépense pour être sûre de ne pas dépasser le budget alloué !

Nous utilisons encore énormément Internet pour nos achats. Même si j’ai bon espoir de faire mieux dans ce domaine, ça signifie que pour bien des dépenses, nous utilisons encore nos cartes. Mais nous savons tous les deux exactement combien nous pouvons nous permettre de dépenser, et je vérifie à chaque fois que j’ai un doute sur le fait que telle ou telle dépense rentre dans le budget.

3. Faire le point régulièrement

Je pense qu’au bout de plusieurs mois, il est peut-être moins nécessaire de revenir à ce qui a été budgétisé. On connaît les sommes disponibles, on sait où on va.

Toutefois ça me semble utile au début pour être sûr d’avoir bien estimé, ne pas se sentir privé ou au contraire ne pas se retrouver dans le rouge à la fin du mois. Pour l’instant, je note donc scrupuleusement les dépenses dans mon journal quotidien (ça me motive plus que de remplir un tableau excel), au crayon de papier pour pouvoir changer la somme restante à chaque fois.

Petit à petit, cela nous permettra de voir comment optimiser nos ressources, peut-être pouvoir mettre plus d’argent de côté, diminuer un poste de dépense ou en augmenter un autre. À terme, peut-être qu’il est même possible de se défaire de l’enveloppe concrète, mais pour le moment j’aime le côté palpablement « limité » des sommes à dépenser 🙂

Rendez-vous dans 6 mois pour faire un bilan !

Soyons honnête, cette méthode demande de la discipline (comme toute méthode de gestion de budget je suppose), mais ça tombe plutôt bien pour moi parce que je pense que la discipline est indispensable à nos petites vies ! Et puis voilà, c’est une nouvelle façon de se contenter des circonstances dans lesquelles nous sommes : plus question de dépenser l’argent que nous n’avons pas, nous voulons « prendre soin » de notre budget et être sage dans sa gestion, quelles que soient notre situation !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s